NOTRE HISTOIRE

Le projet KAMPUCHEA SËLA HANDICAP (KSH) a été initié par des travailleurs sociaux cambodgiens expérimentés spécialisés sur la question du handicap mental chez l'enfants et l'adulte. Une partie importante des membres de l'équipe de KSH ont été soutenue par des ONG il y a plusieurs années lorsqu'ils étaient jeunes et nécessiteux, leur offrant une éducation et une formation afin de s'intégrer plus facilement au sein de la société.

Aujourd'hui, ils veulent à leur tour aider et contribuer à une société plus humaine & égalitaire.

La plupart des ONG travaillant dans le domaine du handicap mental au Cambodge travaillent avec des mineurs, sans réelle solution lorsqu'ils atteignent l'âge adulte (18 ans).

De plus, l'idée que les personnes handicapées mentales puissent travailler reste un concept difficile à assimiler pour la population cambodgienne.

Nous voulons un monde où les personnes en situation de handicap pourraient être considérées comme tout être humain, comme des citoyens intégrés et contribuant, qui se sentent aimés et reconnus au sein de la société.

NOTRE CHAMP D'ACTION

Accueillir et faire grandir nos futurs résidents dans un environnement optimal.

Notre équipe éducative cambodgiennes  spécialisée dans le handicap mental  chez l'adulte ont décidé de prioriser une partie de la population en situation de handicap.

Type et niveau d'invalidité de nos bénéficiaires:

1, retard mental

2, syndrome de Down (Trisomie 21)

3, autisme léger ou autisme sévère

4, paralysie cérébrale et épilepsie

POURQUOI SËLA ?

LOGO_KSH.PNG

SEILA veut dire un rocher, une pierre en khmer, on pourrait assimiler SEILA au rocher autour duquel tout le monde se rassemble, s'accroche face aux choix et aux difficultés de la vie.

 

SEILA, le rocher représente aussi la philosophie et l'état d'esprit de notre ONG à travers le combat que mènera notre équipe éducative et la persévérance sans faille qu'ont les jeunes handicapés mentaux pour, un jour, se sentir considérés et trouver leur place au sein de la société cambodgienne.